Ce qui est important, ce n’est pas le nombre de neurones mais le nombre de connexions. Ces associations sont en perpétuelle reprogrammation, même après 80 ans. L’entraînement participe fortement au maintien et développement de nos connexions cérébrales.

Image sans entraînement           image après 2 semaines d’entraînement                    après 2 mois

                                               

Trois millions de synapses se créent chaque jour dans le cerveau d’un enfant de 3 ans (Dr. Laurent Alexandre dans « la guerre des intelligences » aux éditions JCLattès)